Le Punching Ball

Gérard Depardieu a créé une polémique à son image,  démesurée.

L’exil fiscal de Depardieu est pitoyable d’un point de vue personnel. Comment peut-on abandonner tout ce que l’on aime, pour aller se faire chier comme un rat dans un bled paumé ? Même pour gagner quelques millions en échappant au fisc, alors que par ailleurs on en a plus savoir les compter. Avez-vous vu son hôtel particulier de mégalomaniaque qu’il vend pour 50 millions d’euros ? A part pour donner des partouzes géantes, je ne vois pas ce qu’on peut faire d’un truc pareil. En tout cas, on ne peut certainement pas y vivre et d’ailleurs il n’y a jamais vécu.

Bon voilà, c’est triste d’en arriver là, comme Johnny qui habite Gstaad. Qu’est-ce qu’on doit s’emmerder là-bas.

Au-delà de ces sentiments, que penser de cet exil fiscal ? Hélas, il est le reflet du monde actuel où l’idéologie dominante est le néo-libéralisme, où les démocraties sont en recul. En Grèce, personne ne paie d’impôt, en Italie à peine plus et en France ? C’est bien simple, à part les salariés tout le monde essaie de truander le fisc. Quant aux salariés, ils se plaignent de payer trop d’impôts. Il faut voir tous ces petits bourgeois « socialistes » se lamenter de payer quelques milliers d’impôts, ou alors les mêmes scandalisés de payer quelques milliers d’impôts au titre des droits de succession. Comment, on ne peut plus hériter tranquillement de la vie de labeur de ses parents !

Personne ne veut plus payer d’impôt, tout le monde a le sentiment que celui-ci est injuste et il l’est ! Regarder la fortune d’Anne Sinclair dont personne n’a la moindre idée du montant, mais l’affaire DSK a bien montré qu’elle possédait une fortune colossale et qui n’est pas assujetti à l’ISF car il s’agit d’oeuvres d’art ! Alors il y a d’un côté une héritière richissime qui ne paie pas d’impôt sur des centaines et des  centaines de millions et de l’autre un artiste qui a créé sa propre fortune et qui est matraqué. Où est la justice ? Quant aux footballeurs français, pourquoi jouent-ils à l’étranger, hein ? Ah oui, il ne faut pas toucher au foot, l’opium du peuple.

La gauche se sert de Depardieu comme d’un punching ball, pour faire oublier le reste, faire croire qu’elle fait une politique de gauche. Il suffit de lire les tweets des « socialistes » locaux, dénigrer Depardieu avec une certaine violence et vulgarité tout en dénonçant celle-ci. Allant même jusqu’à le trainer dans la boue.

Alors oui, l’exil fiscal de Depardieu est minable, mais d’un autre côté, ce n’est que le reflet de la société actuelle, où l’impôt est rejeté, où les démocraties sont malmenées, où l’individualisme triomphe, y compris chez les « socialistes« .

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s