Lettre ouverte à mon ami Marc

Mon très cher Marc,

c’est avec consternation que j’ai appris que l’homme pour lequel tu as porté servilement les valises pendant de si nombreuses années se présentait sur la première circonscription, où pourtant ton implémentation, fruit d’un travail militant acharné, fait de toi le candidat naturel du Parti. C’est que tu as battu Eric Ciotti sur ses terres aux dernières cantonales. Une victoire idéologique dans un canton populaire.

Bien évidemment, tel un tueur à gages professionnel, tu as toi-même flingué nombre de ses rivaux. Et dans ce métier il faut être prêt à être soi-même l’objet d’un contrat une fois le sale boulot accompli. Mais tout de même cette trahison me choque profondément, d’autant plus que ta victoire aux prochaines législatives semblait acquise. Il est bien loin le temps où tu allais t’en mettre plein la panse avec ton patron au Lou Balico en mangeant des beignets de fleurs de courgette.

Je sais bien que toi et moi avons eux des relations compliquées, à tel point que tu as proposé à plusieurs reprises à ton patron de « lancer une procédure » pour museler Le Biscarra, le seul média libre et indépendant du Comté. Mais je ne suis pas rancunier et je te propose d’être ton suppléant. Qu’en penses-tu ? Cela aurait de l’allure, non ? Je te promets que ton ancien patron agonisera crucifié sur le Golgotha du cours Saleya devant toutes les nombreuses « cartes » de la section Nice Rive Gauche.

En espérant bientôt militer en ta compagnie à bord de ta Porsche Cayenne toutes options et profiter de tes cigares en barreau de chaise, après un bon repas nissart au Lou Balico. On pourra aussi aller militer au restaurant situé au port que fréquentait assidument l’ex numéro deux de la PJ de Lyon, ami de la patronne. D’ailleurs Neyret serait à la recherche d’un bon avocat pénaliste… C’est du lourd…

Tu es le symbole des classes populaires dont tu portes si bien les valeurs.

Amitiés « socialistes »,

Le Biscarra

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Lettre ouverte à mon ami Marc

  1. Antoine D dit :

    Le fossoyeur départemental du PS, continue à sévir, et maintenant il devient cannibale?
    Estrosi doit prier pour conserver longtemps encore un tel adversaire…..

  2. Gus dit :

    Un porte flingue flingué. Certains disent rue biscarra, qu’il s’est tiré une balle dans le pied!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s