Les grandes effusions sentimentales de la gauche

Le Monde publie une tribune parue dans El Pais, « Crépuscule du zapatérisme« .

Cette critique du zapatérisme est intéressante car elle pourrait s’appliquer à toutes les gauches européennes et notamment au Parti socialiste français.

Ces dernières années ont abouti à un cocktail d’une grande faiblesse intellectuelle où surnagent des restes de dogme, qui n’en méritaient pas tant, et de grandes effusions sentimentales remplaçant toute forme d’argumentation et bénéficiant de la protection inattaquable des bonnes intentions.

Il ne fait aucun doute qu’il y a de nombreuses connexions essentielles entre la morale et la politique, mais politique et morale ne doivent pas être confondues et la pureté oratoire de la morale ne peut se substituer à la justesse de l’action en politique.

En d’autres termes, c’est également le reproche récurrent de l’UMP envers le PS: donner des leçons de morale en permanence à la terre entière. Et cette critique est justifiée. Les éléments de langage utilisés par les caciques socialistes sont à ce titre particulièrement révélateur. Par exemple, le discours de Martine Aubry déclarant sa candidature à la primaire socialiste en juin dernier:

Je vous le dis en m’appuyant sur ce que j’ai de plus cher, les valeurs transmises par ma famille : la morale, le sens de la justice et le goût des autres. Je puise ma force dans mes convictions de toujours, celles de la République et celles de la gauche. Pour moi, la liberté rime avec l’égalité, pour donner à chacune et chacun les moyens de construire sa vie. Pour moi, seule la fraternité permet une société apaisée où chacun donne le meilleur de lui-même aux autres. Pour moi, la laïcité est une valeur inestimable que nous devons protéger précieusement.

Une véritable débauche de bons sentiments. Mais derrière ces effusions sentimentales, c’est le vide intellectuel le plus total. La ligne politique du Parti socialiste est inexistante, le projet socialiste ressemble plus à un sapin de Noël qu’à un projet politique.

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Les grandes effusions sentimentales de la gauche

  1. serge dit :

    Tout à fait normal, puisque deux partis, avec deux lignes radicalement opposées cohabitent, et cela depuis trop longtemps, et l’orientation n’est jamais tranchée, donc pas de projets cohérent, juste un mesclun de promesses…
    Et il en est de même, avec les dogmes immuables de l’union à gauche, où l’on essaie de conclure des accors entre gens qui n’ont rien à faire ensemble, ni sur le fond, ni sur la forme, et qui de surcroit se haïssent…..et ça dure ça dure…..
    Le problème de la gauche française,finalement, c’est qu’elle est conservatrice,incapable d’évoluer et de vivre avec son temps, d’où son décrochage avec les jeunes, ce n’est plus le même monde…
    Pour les jeunes, le front populaire, le conseil national de la résistance,mai 68,mai 81, c’est de l’histoire…..Mais comme à gauche, il n’y a aucun renouvellement des cadres, ni de candidats,c’est la nostalgie qui domine. Martine Aubry, Hollande, Fabius,Lang,Mélanchon,Chevènement, Baylet,Royal,une association d’anciens combattants, sans avenir…..Donc incapable de rénover la gauche!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s