La revanche du congrès de Reims

D’aucuns s’étonnent des ralliements à François Hollande, laissant Martine Aubry esseulée.

Mais il n’y a là rien d’étonnant. Tous ceux qui ont rallié François Hollande étaient dans le camp Royal: Ségolène Royal, Arnaud Montebourg son porte-parole, et Manuel Valls. Alors que les soutiens de Martine Aubry étaient déjà ses soutiens lors du congrès de Reims, au second tour: Bertrand Delanoë, Laurent Fabius et Benoît Hamon.

La question se pose maintenant de la légitimité de Martine Aubry qui avait gagné le congrès de Reims, faut-il le rappeler, avec 102 voix d’avance ! Aujourd’hui plus de 2,8 millions personnes se sont exprimées et le résultat donne une nette avance à François Hollande qui arrive en tête avec 300 000 voix d’avance sur Martine Aubry.

Si Martine Aubry avait un peu de décence, elle devrait démissionner de son poste de premier secrétaire. On ne contrôle pas une élection avec 2,8 millions d’électeurs comme une élection interne avec 150 000 militants. Martine Aubry n’a plus aucune légitimité.

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour La revanche du congrès de Reims

  1. liline dit :

    L 1ère secrétaire du plus grand parti de gauche désavouée par le peuple!
    Naturellement qu’elle a perdu toute crédibilité et légitimité et devrait tirer les conséquences de cet automne démocratique, mais comme dirait jef : faut pas confondre les deux élections! un raisonnement sarkozyste pur!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s