L’assassinat de Ben Laden

Alors que la condamnation à mort de Saddam Hussein en décembre 2006 avait été vivement critiquée à la fois par la Gauche , Robert Badinter l’avait qualifiée de « faute politique majeure » , et par la Droite, Nicolas Sarkozy avait écrit dans Le Monde « L’exécution de Saddam Hussein, le pire des hommes, est une faute« , l’ensemble de la classe politique française, dans le sillage de Barak Obama, « Justice has been done« , s’est réjoui de l’assassinat de Ben Laden. Nicolas Sarkozy, reprenant les mêmes termes, juge également que « Justice est faite« . L’ami Jef considère cette exécution comme « un châtiment amplement mérité« .

Ainsi donc, les mêmes qui se déclarent fermement opposés à la peine de mort se réjouissent de l’exécution de Ben Laden en déclarant que justice est faite ! Ce qui me semble totalement incohérent.

Dans une interview à Marianne2 Alexis Bautzmann, Directeur du Centre d’Analyse et de Prévision des Risques Internationaux (CAPRI),  s’étonne également de ces réactions à l’assassinat de Ben Laden:

Je dois dire que le traitement médiatique m’étonne. Sur le plan du droit international, c’est un assassinat en règle, c’est absolument illégal. Même les nazis, les pires criminels de guerre –à part une ou deux exceptions- ont été capturés, jugés et condamnés à mort. La loi s’est imposée face à la barbarie.[…]Tout ça ne semble pas poser problème au sein de l’administration américaine, et encore moins ailleurs. Je pense que c’est une vraie rupture.

Je ne vois pas où est la justice. C’est une question d’intelligence. Si un président de la République dit qu’un assassinat c’est la justice, il ne faudra pas s’étonner le jour où un bonhomme qui aura commis un assassinat dise « j’ai fait justice ».

Le principe de la loi, c’est l’inverse. Que Sarkozy ait repris l’argumentaire d’Obama, c’est facile, c’est surfer sur l’opinion publique, parce que c’est ce qu’elle pense globalement, mais ce n’est pas l’idée que l’on se fait d’une grande démocratie fondée sur le respect du droit international. La France pouvait tout à fait dire que le fait que l’un des plus grands terroristes ait été éliminé n’est pas forcément regrettable même si elle aurait souhaité un grand procès pour établir la vérité sur les crimes qu’il a organisé etc.

L’opinion d’Alexis Bautzmann me semble tout à fait juste et je suis très étonné de voir l’ensemble de la classe politique française se réjouir à l’unisson de l’assassinat de Ben Laden en clamant que justice est faite alors que les mêmes déploraient la condamnation à mort de Saddam Hussein qui lui avait bénéficié d’un procès !

J’ai une opinion radicalement inverse. Je suis opposé à la peine de mort sauf pour les crimes contre l’humanité. C’est la loi en Israël où il y a eu une seule condamnation à mort depuis la création de l’état israélien, celle de l’officier SS Obersturmbannfürher Adolf Eichmann responsable de la solution finale, le 31 mai 1962. Ainsi j’étais partisan de la condamnation à mort de Saddam Hussein.

Et parce que la démocratie est fondé sur l’état de droit, j’aurais souhaité que Ben Laden ait eu droit à un procès pour établir la vérité sur ses crimes. Pour respecter l’article 10 de la déclaration universelle des droits de l’homme de 1948 qui énonce :

Toute personne a droit, en pleine égalité, à ce que sa cause soit entendue équitablement et publiquement par un tribunal indépendant et impartial, qui décidera, soit de ses droits et obligations, soit du bien-fondé de toute accusation en matière pénale dirigée contre elle.

A lire aussi le billet de SuperNo Retour sur l’assassinat de Ben Laden.

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour L’assassinat de Ben Laden

  1. Ali MILOUDA dit :

    Tout faux, des grands principes de merde!
    Nous sommes en guerre contre le terrorisme, et Ben laden a été tué dans un combat.
    Nous voila débarassé d’une punaise, vivement que son successeur subisse le même chatiment!

  2. Jef dit :

    Je n’ai jamais dit que « Justice est faite », mais que sa mort était amplement méritée.
    J’ai autre chose à faire que pleurer les conditions de la mort de ce salopard au cours d’un acte de guerre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s