La violence mentale en entreprise

Il y a deux jours, l’express.fr publiait l’entretien de la mise à pied de l’un des cadres mis en cause dans la fausse affaire d’espionnage, Matthieu Tennenbaum. Il s’agit véritablement d’un document terrifiant. L’entretien est non seulement enregistré alors que les deux autres cadres sont interrogés simultanément dans d’autres pièces mais il est également suivi en direct par d’autres responsables de Renault.

Matthieu Tennenbaum est interrogé par le Directeur juridique du groupe, Christian Husson. Celui-ci s’acharne sur son interlocuteur, et le somme d’avouer sans lui laisser la moindre possibilité de s’expliquer. « Soit tu me la joues ‘Commissaire Moulin et le suspect qui nie tout’, soit tu atterris dans plus de discernement », lui dit au début de l’entretien le directeur juridique.  » Tu as donc deux options: soit tu nies tout et là on entre dans une voie qui est lourde, soit tu as plus de discernement et ça mène à une démission », répète-t-il plus loin, avant de lui dire qu’il lui laisse huit jours pour choisir dans quelle voie il s’engage.

Selon Marianne, Matthieu Tenenbaum qui vient de réintégrer Renault, aurait 2,4 millions d’euros d’indemnité.

Ici un billet intéressant sur lepost. Il établit un parallèle entre Renault, France Telecom et Carrefour, démontrant que cette violence en entreprise est courante. Il conclut sur la réintégration de Matthieu Tenenbaum:

Et qu’a fait Mathieu Tenenbaum ? Il a accepté ses excuses et estimé que son ancien chef avait été « le produit d’un système mal réglé ». Il a donc compris et admis la situation. La victime réhabilitée du dysfonctionnement d’un système entier accepte le dysfonctionnement comme, disons, un regrettable incident, et replonge dans le système (il est vrai qu¡’il n’a pas le choix). On ne peut échapper à ce sytème… Nous sommes tous dedans.

Toute cette histoire est à vomir et on ne peut que s’inquiéter sur la violence dans les entreprises qui sont devenues des zones de non-droit, violence exacerbée par les objectifs financiers insoutenables qui leur sont imposés par « le marché« .

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour La violence mentale en entreprise

  1. Jef dit :

    C’est effectivement un problème grave, qui s’étend, qui tue, qui rend fou, … et dont on ne parle pas assez.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s